Galanterie? Pfffff…

Mercredi dernier, après le boulot, je suis allée faire des courses. Ma liste : du savon pour les mains, un purificateur d’air, du pain, du lait, du jus d’orange, des œufs. À noter, je voyage à pied et en bus.

J’entre dans la pharmacie. Super! Les contenants gros format de savon pour les mains sont en solde, deux pour quatre dollars. J’en place donc deux dans mon panier avec ma bouteille de Air Wick. Je sors avec un sac rempli qui s’ajoute à mon sac à main vous imaginez bien bourré, et me rends à l’épicerie. Deux pains Country Harvest (il y avait un bon rabais), un deux litres de jus d’orange, deux grosses briques de fromage, un sac de quatre litres de lait et une douzaine d’œufs plus loin, je réalise que j’ai légèrement exagéré. C’est lourd tout ça. Je quitte l’épicerie et me rends péniblement à l’arrêt d’autobus. À quoi ai-je pensé?

Oui, je suis celle qui, au lieu de faire deux ou trois voyages confortables, n’en fait qu’un seul bien paqueté, au risque de se blesser. C’est tout moi ça. Une fois arrivée à mon arrêt de bus, je débarque et je sens tous les os de mes jambes et de ma colonne vertébrale se compresser. De là à chez moi, c’est environ cinq minutes. Ouf. Une chance que je fais chaque semaine un peu de muscu pour renforcir ces muscles qui servent à des choses aussi simples que de porter des sacs de provisions.

La petite marche vers mon appartement m’essouffle épouvantablement. Soudain, contre toute attente, le jeune avec le fond de culotte par terre qui marche juste devant moi se retourne et me dit : « Scuse Excuse-moi, t’as tu est-ce que tu aurais besoin d’aide? ». Alléluia! Mais non, je lui réponds poliment : « Non, ça va, je me fais des muscles… ». Quoi??? Qu’est-ce que je suis bête. Alors j’ajoute : « Mais merci beaucoup, c’est vraiment très gentil de t’offrir. » Je le vois s’éloigner à grandes enjambées dans la même direction que moi et tourner sur ma rue. Pauvre de moi. Il n’allait tout de même pas partir en courant avec mon sac blanc picoté rose… Il voulait juste être… galant!

Étonnant de la part d’un jeune. Ou étonnant tout court (?). Aujourd’hui, la galanterie n’entre plus dans le vocabulaire des gens (je pointe les messieurs ici qui me font enrager depuis que je suis officiellement une adulte). Et les pires sont souvent les mieux habillés. Comme quoi l’habit ne fait pas le moine. Je ne compte plus le nombre de fois où un monsieur m’a dépassé avant une porte, l’a ouvert pour lui et seulement lui sans la retenir après avoir franchi le seuil pour m’aider, alors que j’en avais plein les bras. C’est arrivé si souvent. C’est aussi arrivé souvent que je me dise dans ma tête : « Quel con… ». Et que cette phrase s’échappe involontairement de ma bouche tellement j’étais insultée (!). Les gars, come on. On ne vous demande pas d’être des princes charmants et de recouvrir de votre manteau les flaques de boue pour nous éviter de salir nos jolies chaussures.

Autrefois, il y avait des règles de bienséance à appliquer. J’ai déjà suivi un cours en ce sens dans le cadre de mes études en gestion hôtelière. C’était drôle, presque gênant pour nous les filles. Imaginez-nous. Dans un restaurant bondé, notre accompagnateur devait se lever dès qu’il nous voyait sortir de la salle de bain pour que nous puissions repérer notre table rapidement. Puis il devait attendre gentiment et patiemment debout qu’on arrive, reculer notre chaise à notre arrivée pour que nous puissions nous asseoir et enfin nous aider à l’avancer. On avait toutes bien ri. C’était flatteur et nous les filles, on aime être flattées…

On dit que la galanterie serait l’art de mettre une femme en valeur. Qu’en pensez-vous messieurs?

Poster un commentaire

Classé dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s